Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PETIT-AUVERNÉ PATRIMOINE
  • PETIT-AUVERNÉ PATRIMOINE
  • : Un inventaire du patrimoine de la commune du Petit-Auverné (44) à partir d'une recherche documentaire.
  • Contact

Recherche

Liens

30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 15:45
Petit-Auverné et l'eau

Une des raisons invoquées pour justifier la demande de création d'une paroisse au "Petit-Bourg d'Auverné" (vers 1600), était l'éloignement du siège de la paroisse Saint Pierre (Grand Auverné), et que l'hiver avec les inondations, le pt'it bourg était isolé. Donc les paroissiens ne pouvaient recevoir les sacrements, notamment baptême et extrême-onction, hypothéquant le salut de leur âme.

En regardant la carte de Cassini - la géographie n'a pas dû évoluer depuis 1600- on constate que la seule route qui dessert le village s'arrête à l'entrée du bourg, butant sur le Nilan, qui effectivement connaît des crues; que par ailleurs les chemins devaient franchir des gués si l'on souhaitait se rendre à Moisdon-la-Rivière (le Nilan), Erbray (gués de la Nouette, de la Foucaudais), Saint julien-de-Vouvantes et la Chapelle-Glain (gué-Renou, ou de la Clopière).

On remarquera que les ponts construits lors de la création des routes (fin 19 ème) sont précédés de digue- rampe d'accès , surélevées par rapport au niveau de la vallèe.

Petit-Auverné et l'eau

On voit sur cette carte de l'hydrographie de Petit-Auverné que le territoire est bien arrosé, propice au développement de l'aulne , arbre qui pousse sur les sol humide, ce qui nous rappelle l'étymologie d'Auverné (celtique "ar vernes" pays des aulnes) et la devise : Alnus super Rivos Vernat = l'aulne verdit sur le bord de la rivière.

Rivières:

- Le Don, qui prend sa source à St Michel et Chanveaux (altitude 92 m) et se jette dans la Vilaine aux environ de Massérac (altitude 2 m), après un voyage de 93 km (*) , parti du Maine- et-Loire, traversant la Loire-Atlantique et terminant sa course en Ille-et-Vilaine après avoir arrosé Saint-Michel-et-Chanveaux, Juigné-des-Moutiers, Saint-Julien-de-Vouvantes, Petit-Auverné, Grand-Auverné, Moisdon-la-Rivière, Issé, Treffieux, Jans, Marsac-sur-Don, Guémené-Penfao, Masserac ..

(*) la longueur varie selon la source documentaire (93 Km loire-atlantique.gouv.fr, 119 Km wikipédia, 92,1 Km Sandre), est-ce dû à l'appréciation de la zone de marais de la confluence.

Ses principaux affluents drainant Petit-Auverné:

Rive gauche:

- le Petit Don (9,3 km), ou Ruisseau de la Salmonais, ou Ruisseau de la Plouzière + ruisseau du Pont du Hareng(!);

- le Nilan qui se jette dans le Petit Don,

- le ruisseau de la Brèche qui se jette dans le Nilan,

Rive droite

- le Ruisseau de la Mare (8,2 km)

et quelques drains secondaires

Petit-Auverné et l'eau
Petit-Auverné et l'eau

L'eau domestique

Elle était fournie par les puits, tirée à l'aide d'une seille (seau en bois réservé à cet usage) et conservée dans les habitations, en faible quantité.

Dans le "haut du bourg", près de l'école des garçons, un puits communal était à disposition des habitants.

Il fallu attendre le début des années 1960 pour voir arriver le "service d'eau". Le retard peut s'expliquer par des premiers projets très coûteux: il fallait tailler les tranchées dans le perron (schiste). L'arrivée de l'eau n'a pas été immédiatement synonyme d'eau courante pour tous. Ainsi, si le puits vit son accès interdit, il fut créé à proximité immédiate un point d'eau accessible à tous, équipé d'une pompe, d'un réservoir et d'un robinet.

Nota: dans ces années la lessive pouvait encore s'effectuer à la main avec rinçage à la rivière!

Aujourd'hui la machine à laver est devenue banale, les ruisseaux sont calibrés, les inondations plus rares et les paroissiens sereins.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anonyme 02/06/2016 18:33

Bonjour
Personnellement, à la lecture de cet article je susurrerais ; confronté que je suis à l'extrême technicité de l'auteur ; que je stationne quelque peu sur ma faim . N'eût il pas été judicieux de nous relater la vie des batraciens, des mulots, des ragondins, des serpentaires, des musaraignes ? Que la vie des aulnes ( qui évoquent la Chapelle Angibert ) , des châtaigniers , des néfliers qui reflètent leur balancement dans le Don ou le Nilan nous soit rendue plus intime ? Il se peut que le brio de M Cheveau , perché au faîte de sa conscience historique , ait atténué la part du rêve et de la poésie dans son désir de nous faire partager son Petit Auverné .
Signé : un admirateur anonyme .

pti chevaous 20/06/2016 12:24

Bonjour l'Anonyme, Je n'ai pas la plume du "serpentaire" pour taquiner la muse mais la terre d'Auverné porte en elle tous les gènes pour que le chant de l'âme puisse s'exprimer: Sophie Trébuchet y a vécu, donnant à son Victor les sources de son talent. "Louisfert en poésie" n'est qu'à 15 km et "mon petit Liré" à 35, pour n'évoquer que les plus célèbres poète du Pays. Par ailleurs Petit-Auverné à eu son concours de poésies. Trouvère ne puis, faiseux je suis ... sans autre ambition que de donner l'envie d'en savoir plus sur mon Pt'it Bourg. . Bien cordialement.