Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PETIT-AUVERNÉ PATRIMOINE
  • PETIT-AUVERNÉ PATRIMOINE
  • : Un inventaire du patrimoine de la commune du Petit-Auverné (44) à partir d'une recherche documentaire.
  • Contact

Recherche

Liens

11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 21:02

Orthographe (cf. Code Officiel Géographique, INSEE ):

Petit-Auverné ou PETIT-AUVERNÉ

S'écrit donc sans article, avec un trait d'union et un "e accent aigu" en terminaison. C'est l'occasion de rappeler qu"en Français, les majuscules sont accentuées, le c prend une cédille etc .. C'est l'arrivée de la machine à écrire qui a fait tomber dans l'oubli cette règle (en sécrétariat) alors qu'elle était toujours suivie en typographie; cette anomalie est réparée avec les ordinateurs.

 

Vous remarquerez la variation du nom sur les panneaux de signalisation sur les routes qui mênent à P-A (?).                        Le nom a évolué dans le temps: 1793 Petit Anverné, 1801 Auverné-le-Petit, et dans les registres d'état-civil on compose ou le sécrétaire interprète (commune du petit bourg d'Auverné, ..)

Ne devrait-on pas dire " je suis de P-A" et non "du" (forme contractée de de +le); je vais à P-A (et non au)?                            On peut noter que si Petit-Auverné était peu connu, "le P'tit Bourg" l'était bien davantage !!

 

Origine:

1ère hypothèse: Auverné tire son nom de Vern, Verno, Verna qui désigne l'aulne en Gaulois .. Les noms de lieux tiennent souvent leur origine d'une particularité géographique. Imaginons: dans un pays recouvert de forêts, nos ancêtres cherchent un endroit pour s'installer, une clairière, un endroit dégagé  et à proximité de l'eau. L'aulne pousse dans les lieux humides, raison pour laquellei on rencontre tant de noms de lieux avec cette origine: Verneuil, Vernon, Vern sur Seiche, Vern d'Anjou ...

Saint Paul du Vernay (vernay = bois d'aulne) in Mémoires sur la langue celtique-p137-Tome troisième M. Bullet 1760

Ce qui explique sans doute que dans les registres paroissiaux l'orthographe peut varier suivant les périodes, les individus.

 On note que sur l'ouverture des registres la hiérarchie note "paroisse Saint Sulpice d'Auverné".

L'extrait ci-dessous (régistre BMS 1761) nous informe sur les usages 30 ans avant la création des communes et où l'orthographe conforte la thèse du "bois d'aulnes" et fait coexister deux versions du nom!

P-Auvernay.png

C'est cette théorie qui prévaut, et .... qui a conduit au choix de la devise(?)

 

2ème hypothèse: qui alimentait nos discussions d'enfants dans les années 50; elle est également évoquée sur le site de Grand-Auverné.

les habitants d'Auverné sont des Alvernes ; le rapprochement Auverné / Auvergne / Alvernes/Arvenes est établi:

Wikipédia: "Les Arvernes (Arverni en latin) étaient un peuple gaulois du Massif central. Ils furent un des peuples les plus puissants de la Gaule centrale, s'opposant à plusieurs reprises à la puissance romaine. Les « Arvernes » ont légué leur nom à l'Auvergne. Leur nom signifierait « ceux qui sont supérieurs »1 ou ceux du « pays de l'Aulnaie »2.

2- J.-M. Pailler, « Les Rutènes, peuple des eaux vives », Pallas, 76, 2008, p. 349

 

Il n'y a pas que des doutes! dans un courrier adressé en 1893 à la Société d'Archéologie de Nantes et de Loire Inférieure, on pouvait lire un avis « Le pays du Petit et du Grand-Auverné est habité par une race qui ne ressemble pas du tout aux habitants des environs ; on prétend que c'est une colonie d'Arvernes. Avis aux ethnographes. "

                                            Le débat peut s'ouvrir, se prolonger

 

Le nom de la commune a été définitivement arrêté après quelques errements dans les textes officiels  Anverné, Auverné-le-Petit (1801), sanctionnés par un décret impérial, puis royal nommant "Petit-Auverné".

 

La distinction de Petit Bourg remonte à l'époque de la paroisse (unique) d'Auverné; sur la Carte de Cassini (17ème ) le Petit Bourg est mentionné sur le chemin du Grand Bourg, avant le Nilan là où nous situons "le Bas du Bourg", et St Sulpice place de l'église.  On peut retrouver cette appellation sur certains registres paroissiaux.

nota: d'aucun propose même une version "latinisée" = Parvum Alverniacum  et ce n'est pas dans Astérix!

Repost 0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 10:58

Extrait carte IGN avec quelques repères

Carte 06-10

 

et encore

Une motte féodale est également évoquée au Sud-Est à La Branchetière (les Branchères?);

Champs de la bataille (laquelle?);

Les "fosses anglaises" (sur le ruisseau en amont de La Salmonais) origine de ce toponyme?

La "Tombe du Bleu" - taillis de la Plouzière- connaît quelques interprétations;

Pendant la Chouannerie, Petit-Auverné à connu une période très agitée, un camp de 700 Chouans est signalé à la Salmonais;

Mines des Épinards, Puit Robin, Puit Beaugeard (puits de mines);

Souterrains .....etc

Repost 0
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 15:06

P-A-et-L-A.pngBlason-P-A.jpg

 

                                     Loire Atlantique                                                        Blason du Petit-Auverné                                                   

 surface= 22.53 Km²                       altitude mini= 37m                   maxi= 81 m

 

N'étant ni historien ni archéologue, mais nés à Petit-Auverné et intéressés par le patrimoine et l'histoire du pays ,notre seule ambition est de rafraîchir la mémoire locale. Nous suivrons la trace de l'abbé Édouard Deniaud qui avait déjà effectué des recherches, dont les résultats sont à retrouver.

Démarche que nous pensons suivre (si possible au sein d'une association ... à créer):

1- recherche de documentation,

2- visite de contrôle sur le terrain,

3- exploitation.

Le champ de recherche sera limité au territoire actuel de la commune, conscient que cette restriction n'a pas de sens au niveau de l'Histoire.

>>>>>>>> Pour se situer dans le temps, une aide avec un clic>:link

 

Le département: juste pour information création des départements en 1789 (on aurait pu être en  35) Clic>:link

 

La commune:

Petit-Auverné est situé en Loire-Atlantique (Loire Inférieure de 1790 à 1957), donc en Bretagne historique; on y parlait le gallo comme dans les marches de Bretagne.

Son blason inspiré des armoiries des seigneurs de la Rivière, suggéré par l'abbé Deniaud est  adopté par le conseil municipal en 1976.

Histoire:

La toponymie est un outil précieux pour les chercheurs. Selon les sources, Auverné a comme origine le Gaulois "verno" (aulne) ou le Celtique "ar vernes" (pays des aulnes). Donc lieu très ancien.

Autre hypothèse (Selon M. de Kerangat le nom de Auverné, viendrait d’une colonne d’Arvernes (Auvergnats) à la solde de l’empire romain, établie dans la région).

 

Notre commune était habitée dès la préhistoire: (présence de mégalithes, tumulus) et vraissemblablement à l'antiquité (tuiles romaines).

 

Elle fait partie de la Bretagne Gallo: Jean IV (1339-1399)-duc de Bretagne- évoque la "Bretaïgne gallou".

Nota: les habitants du Pays Nantais peuvent-être appelés "Sots-Bretons". Rien de péjoratif dans ce sobriquet, simplement une référence à la présence de nombreux saxons au sein de la population locale (Saulx-Bretons = Saxons de Bretagne). Louis le Mouël Toponymie Pays de Vannes, Sté Polymathique du Morbihan tome CXXXVIII-2012.

Au Moyen Âge les seigneurs de la Rivière y avaient un château, en Auverné.

1607 création de Saint Sulpice la feuillette d'Auverné (trève de la paroisse saint Pierre d'Auverné).

        L'appellation   Petit Bourg  d'Auverné, Auverné le Petit daterait-elle de cette époque?

1793: création de la commune de Petit-Auverné

 L'époque de la révolution et de la chouannerie fut agitée, et fait l'objet de nombreux écrits.

  nota: sur une carte de Bretagne de l'an VIII, 5 départements, on lit Auverné et  "Le Petit Bourg"! (musée Rennes).

 

Inscrite dans le Pays de Mée, elle fait partie de la Communauté de Communes du Calstelbriantais.

 

  Les documents que nous avons pu lire font état d'une occupation certaine depuis le néolithique, à proximité de ruisseaux. Si elle a été permanente  il reste des vestiges à découvrir. Il serait également intéressant d'exploiter les noms de lieux "fossé des Anglais" (guerre de 100 ans?), champs de la bataille (?),  de localiser la motte féodale de la Branchetières (Branchère?) mais le Plessis fait penser à un lieu avec défenses, tout comme la Bretêche, de se pencher sur les légendes (le veau d'or), d'étudier les (nombreux) souterrains, dont certains seraient maçonnés, etc ..;

On peut lire que le Pays de la Mée a été au cours des siècles passés un peu tenu à l'écart de l'instruction, des voies de communication et ... des études archéologiques. Autant de raisons pour que le P'tit Bourg n'oublie pas son histoire! 

 

Nous comptons donc sur les bonnes volontés pour nous aider à alimenter et perfectionner cette page. Merci.

Repost 0
petit-auvernepatrimoine.over-blog.com - dans accueil
commenter cet article